campagne

D’après une étude faite par l’institut BVA, les Français préfèrent vivre en campagne, car une vie en campagne signifie plaisirs simples et prix plus attractifs.

Selon l’étude de BVA, 64% des Français veulent vivre à la campagne et 35% désirent vivre en ville. Dans le Sud-Ouest, ils seraient même 71% à souhaiter s’installer dans le pré. Cette étude indique donc que la vie en ville n’est plus vraiment appréciée. De 1999 à 2010, la commune d’Angoulême a accusé une baisse de 10% du nombre d’enfants âgés de 3 à 10 ans. Cette baisse va même jusqu’à 14% pour Soyaux. Par contre, on remarque une hausse de 25% sur Fléac et d’autres communes en périphérie du Grand Angoulême (Vars, Garat, Brie…).

Même si la campagne ne propose pas beaucoup d’emplois et ne dispose pas de suffisamment d’équipements, la vie est relativement simple. D’après l’Insee, aux environs des bourgs du ‘Nord et Sud-Charente’, il y a plus d’emplois qu’au niveau des territoires plus denses… et on y trouve moins de familles monoparentales.

En campagne, les terrains à bâtir sont vendus à prix abordables et les impôts locaux sont nettement moins élevés. À cause de cet attrait, le nombre de la population augmente. À Brie par exemple, le nombre d’habitants a doublé en seulement 30 ans (4 300 en 2012).

 

Une vie paisible

La plupart de ceux qui ont quitté la ville pour s’installer en campagne ne regrettent pas leur choix. Ils affirment que leur vie est plus paisible. Ils profitent du verger, des poules, du jardin… À la campagne, on n’est pas tout le temps préoccupé par la voiture, le parking… ajoutent-ils. Mais selon eux, le vrai problème c’est l’emploi. Beaucoup ne trouvent pas de postes qui conviennent à leurs qualifications. Mais outre cela, la campagne est un havre de paix, affirment-ils.

D’après le sondage de BVA, les habitants du Sud-Ouest se déclarent être les champions de la collecte de champignons et d’escargots. La plupart de ceux qui ont quitté la ville pour vivre en Charente avouent que le fait de se promener seul dans les bois et de ne penser à rien est un réel plaisir.

Les Français ont désormais une préférence pour la campagne

Post navigation


Laisser un commentaire